Les Amis du Château
 tel.07 87 68 85 69 

Restaurations du mobilier du Château, par le financement des Amis du Château de Sassenage


2019:
Restauration du tableau de Jacques de Béranger (? - 1490),

Baron du Sassenage
Il fut chambellan et premier écuyer de Louis XI
A la bataille de Montlhéry (1465), il commande l’arrière-ban du Dauphiné dans l’avant-garde (350 lances et 600 archers à cheval)
Jacques 1er de Sassenage fut seigneur de Sassenage, du Pont-en-Royans et de Montélier.
Son destin est l’un des plus glorieux de la famille sur le plan militaire.
Tout au long de sa vie il cumula les charges d’échanson, conseiller, chambellan et 1er écuyer de Louis XI pour lequel il servit dans les guerres de Flandre de 1458 à 1462 et dans l’expédition de Charles le Téméraire contre les Liégeois.
Grâce à ses prouesses guerrières, il remplaça en 1478 Antoine d’Ancezune en tant que gouverneur de la principauté d’Orange.
De même, il pu ériger la terre de Montélier en baronnie en récompense de ses actes.
Postérieurement, en 1487, il dépensa une grande partie de sa fortune pour secourir un de ses parents, le Marquis de Saluces.
Pour réussir son intervention il aliéna sa terre de Pont-en-Royans pour lever des troupes et défendit vaillamment la ville de Saluces contre l’armée du duc de Savoie.
Lors de la détention du prince Zizim, frère du sultan Bajazet II en Dauphiné, son château aurait fait partie des établissements de détention avec le château de Rochechinard.


Portrait en buste
Huile sur toile
Dimensions : H : 82 cm x L : 68 cm

Restaurateur : Charline Vendittelli


2019:
Restauration du tableau de Antoine de Béranger (1522-1591)

Baron de Sassenage
Nommé Lieutenant-général du roi en Dauphiné (1560)
Gouverneur de Vienne (1567), de Valence (1576)
Antoine 1er de Sassenage serait né vers 1522.
Il possédait les titres suivants : chevalier des ordres du roi, seigneur du Mas en Theys, Izeron et Montélier.
Comme nombreux Bérenger-Sassenage il s’illustra dans l’art de la guerre pour Montluc et Brissac à la tête d’une compagnie de 200 hommes.
C’est grâce à ses exploits qu’il est nommé par la noblesse dauphinoise au poste de gouverneur général de la province en 1560. Il devint par la suite gouverneur de Chivas (?), Vienne (1567), Valence (1576).
Très proche de la ligue catholique, il fit partie des troupes françaises que le duc de Guise envoya en Ecosse pour secourir Margerite de Lorraine.
Toujours en proie à l’exploit militaire, il suivit le duc de Mayenne au siège de la Mure mais y fut blessé par une arquebuse.
Il décède des suites à cette blessure le 6 janvier 1591.


Portrait en buste
Huile sur toile
Dimensions : H : cm x L : cm

Restaurateur : Vickie Acquaviva


2019:
Restauration du tableau de Raimond Béranger (?-1373)

30ème Grands maîtres de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1365. Ce titre est la plus haute autorité de l’Ordre
Urbain V l'envoya, en 1371, en Chypre pour pacifier les troubles de cette île, causés par la mort du roi Pierre, que ses frères avaient assassiné
Ce chevalier, aussi recommandable par ses vertus que par sa valeur,
mourut à Rhodes, en 1373
Raimond Béranger (?-1373) , 30ème Grands maîtres de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1365.
Le supérieur de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem porte le titre de grand maître depuis 1267.
Le grand maître est élu à vie par le chapitre général de l'Ordre. Ce titre est la plus haute autorité de l’Ordre.
Il possède les mêmes droits et le même rang que les cardinaux.
Raimond Béranger était issu de l'ancienne maison de ce nom en Dauphiné.
Les corsaires égyptiens qui infestaient les mers des îles de Rhodes et de Chypre l'obligèrent à réunir ses forces à celles du roi de cette dernière île, pour aller détruire ces pirates dans leur propre repaire.
Bérenger, à la tête de l'armée combinée, alla mettre le siège devant Alexandrie, s'en empara après deux assauts très meurtriers, brûla tous les bâtiments qui étaient dans le port, pilla la ville, en rapporta un riche butin, et termina son expédition par le sac de Tripoli de Syrie. Urbain V l'envoya, en 1371, en Chypre pour pacifier les troubles de cette île, causés par la mort du roi Pierre, que ses frères avaient assassiné.
Il tint deux chapitres généraux pour rétablir la discipline dans son ordre : dans l'un, il fut réglé que, pour l'élection du grand maître, on nommerait deux chevaliers de chaque langue ; et dans l'autre, que le chevalier ne pourrait posséder qu'une grande commanderie, ou deux petites. Auparavant, beaucoup de chevaliers réunissaient sur leur tête plusieurs commanderies grandes et petites, négligeaient de payer leurs responsions à l'ordre, et en employaient les revenus à acheter la protection des princes pour se rendre indépendants, ou à enrichir leurs familles.
Cette réforme éprouva de grandes difficultés, qui furent terminées dans une assemblée convoquée à Avignon par Urbain V, à laquelle Béranger ne put assister, à cause de son grand âge.
Ce chevalier, aussi recommandable par ses vertus que par sa valeur, mourut à Rhodes, en 1373.


Portrait en buste
Huile sur toile
Dimensions : H : 70 cm x L : 63 cm

Restaurateur : Charline Vendittelli, Vickie Acquaviva


2018:
Restauration de 2 fauteuils époque Louis XV, à dossier dit "chapeau de gendarme", carcasse sculptée et peinte

Garnis d'un taffetas de soie de la maison lyonnaise Prelle puis décorés avec une passementerie de chez Declercq Paris
Exposés dans le boudoir bleu de la Marquise

Restaurateurs :
Charline Vanditteli : nettoyage et peintures
Frédéric Durmont de l'Atelier Osiris : dégarnissage, pose du nouveau tissus et galons
Lionel Chardonnet : restauration des carcasses


2018:
Restauration de la commode Louis XV

Exposée dans le petit salon au 1er étage

Restaurateur : Lionel Chardonnet


2017:
Restauration de 2 fauteuils estampillés ClaudeSené (1724-1792)

Dossier cabriolet, carcasse en bois de hêtre peint. Les fauteuils ont été garnis d'un pékin de sois jaune, décorés avec des galons de chez Declercq Passementiers.
Exposés dans la chambre de Madame

Restaurateurs :
Lionel Chardonnet : restauration des carcasses
Charline Vanditteli : nettoyage et peintures
Frédéric Durmont de l'Atelier Osiris : dégarnissage, pose du nouveau tissus et galons.
Coût : 4 240 €.


2017:
Restauration de la commode Barry du XVIII ème siècle

Exposée dans la bibliothèque

Restaurateur : Lionel Chardonnet
Coût : 1 200 €.
Cet investissement a été éffectué par l'Association des Amis du Château pour
800 €, plus 400 € de mécénat,


2017:
Restauration du tableau de Henry de Bérenger (1381 - 1424)

Baron de Sassenage, Gouverneur du Dauphiné
Portrait en buste
Huile sur toile
Dimensions : H : 85 cm x L : 70 cm
Exposé dans le grand escalier

Restaurateur : Vickie Acquaviva
Coût : 1 000 €.


2016:
Restauration du tableau de Francois II de Bérenger Sassenage (1326 - 1399)

Baron de Sassenage, Seigneur de Vinay
Portrait en buste
Huile sur toile
Dimensions : H : 85 cm x L : 70 cm
Exposé dans le grand escalier

Restaurateur : Charline Vandittelli
Coût : 1 000 €.


2016:
Restauration du tableau de Albert II de Sassenage (1280 - 1339)

Baron de Sassenage
Armé chevalier par Guigues VIII du Viennois sur le champ de bataille de Varey en 1325
Conseiller du Dauphin Guigues VIII
Capitaine des armées de Philippe VI de Valois en Poitou et en Saintonge en 1338

Portrait en buste
Huile sur toile
Dimensions : H : 85 cm x L : 70 cm
Exposé dans le grand escalier

Restaurateur : Vickie Acquaviva
Coût : 1 000 €.


2016:
Restauration du tableau de Saint Ismidon de Sassenage (1060 - 1115)

Prince de Royans, fils d’Hector de Sassenage, fut Evèque de Die de 1098 jusqu’à sa mort
"homme pacifique et généreux, qui, poussé par un ardent amour des lieux saints, fit deux fois le pèlerinage de Jérusalem"

Portrait en buste
Huile sur toile
Dimensions : H : 85 cm x L : 70 cm
Exposé dans le grand escalier

Restaurateur : Vickie Acquaviva
Coût : 1 000 €.


2015:
Restauration d'un 1er pétrin
de la cuisine du château

Restaurateur : Lionel Chardonnet
Coût : 800 €.


2015:
Restauration d'un 2ème pétrin
de la cuisine du château

Restaurateur : Lionel Chardonnet
Coût : 800 €.


2015:
Restauration d'un moulin à café
de la cuisine du château

Restaurateur : Lionel Chardonnet
Coût : 800 €.


2014:
Restauration des boiseries murales du Salon de Compagnie

Restaurateur : Lionel Chardonnet
Coût : 27 000 €.
Cet investissement considérable a pu être éffectué avec le soutien financier du Crédit Agricole pour 3 000 €, de l'Association des Amis du Château pour 4 000 € et la participation gracieuse de Lionel Chardonnet pour 20 000 €.


2013:
Participation à la restauration de la commode de Jean-François Hache

Restaurateur : Lionel Chardonnet
Coût : 455 €.


2012:
Restauration du portrait de Charles Louis Alphonse de Sassenage ainsi que de son cadre (1624 - 1679)

Il est l'initiateur de l'édification du Château que l'on connaît aujourd'hui

Exposé dans la salle des Etats

Restaurateur : l'Atelier Couleur d'étoile et Roquette
Coût : 6 200 €.


2010:
Restauration du Piano-Forte carré, à cinq octaves et demie,
de Freudenthaler Johan-Wilhelm, daté de 1803,

Restaurateur : M. Brantorno
Coût : 1 500 €.




Agenda des activités des Amis


Dimanche 07 avril 2019, de 9h30 à 18 h.
Marché aux fleurs dans la cour d'honneur du Château

Mardi 5 février 2019 à 20h30
Le groupe Léo Larue, trophée 2018 France Bleu, et les Amis du Château de Sassenage vous proposent une soirée concert à la croisée des chemins de la chanson française et du rok.

Mercredi 5 décembre 2018
Après midi spectacle pour les enfants

Mardi 9 octobre 2018 à 20h30
Soirée théâtre :
Les femmes savantes de Molière
Mise en scène par E. François


Voir toutes les activités Voir en détail toutes les activités

Espace adhérents fermer

  


Ville de Sassenage Chateau de Sassenage Fondation de France
Ville de Sassenage Chateau de Sassenage Fondation de France
responsive-design-web-computer-screen-smartphone-tablet



Design © J. De Paoli pour  
Les Amis du Château de Sassenage
Edition du 11 mars 2019